Fibroscopie en Tunisie : Endoscopie et imagerie de l’Estomac

 

L’endoscopie ou fibroscopie Tunisie est un examen d’imagerie médicale pratiqué à la Clinique Internationale Hannibal. Il regroupe plusieurs disciplines comme l’hépatologie, la nutrition ou diététique, les maladies du pancréas ou encore les maladies du tube digestif, il s’agit de visualiser l’intérieur de l’organisme afin de mieux traiter des lésions internes.

endoscopie gastrique
Fibroscopie en Tunisie

 

Cette technique explore les organes creux pouvant être une cavité ou un conduit naturel comme le système génital de la femme, les bronches, le système digestif, le système urinaire ou encore la cavité abdominale. Bien que ces organes soient accessibles par les voies ou orifices naturels, ils ne peuvent pas être visualisés à l’œil nu.

A quoi sert la fibroscopie digestive ?

 

La fibroscopie en Tunisie est l’examen le plus requis de la part des médecins, dans le cas des douleurs et problèmes digestifs, appelée aussi endoscopie digestive, gastrique ou gastroscopie.
Après une première consultation, une fibroscopie est impérativement indiquée en cas de récidives de reflux, de douleurs gastriques ou de vomissement.
Afin de déceler les anomalies et d’effectuer des prélèvements pour étudier des tissus au microscope « une biopsie », cet examen permet on effet d’obtenir des renseignements sur :

• L’état des muqueuses de l’œsophage
• L’état des muqueuses de l’estomac et du duodénum (haut de l’intestin)
• La présence éventuelle d’une hernie hiatale, d’ulcérations de l’œsophage, de sténose (rétrécissement), de lésions précancéreuses…
• Le reflux de liquide gastrique dans la bouche.
• Les douleurs abdominales et troubles digestifs persistants.

La fibroscopie oeso-gastro-duodénale consiste à explorer la paroi interne (muqueuse) de la partie supérieure du tube digestif, elle est conseillée en cas d’ulcère, une inflammation ou infection, une hernie hiatale, une tumeur, mais également un rétrécissement de la lumière des voies digestives hautes « sténose digestive ».

Endoscopie gastrique : Comment ça se passe ?

 

En général, l’examen est désagréable, il se pratique avec un simple tranquillisant, ou effectué sous anesthésie. Beaucoup de patients craignent de s’étouffer mais l’endoscope ne s’aventure pas dans l’appareil respiratoire.

Pour atteindre les organes cibles, on introduit une sonde endoscopique par les orifices naturels (nez, bouche, méat urinaire, anus). Dans certains cas comme l’arthroscopie opératoire ou la cœlioscopie, les tubes sont introduits à travers une petite incision cutanée, on parle alors d’une endoscopie chirurgicale.

 

imagerie de l'Estomac
Endoscopie gastrique

 

 

Une anesthésie générale peut être requise pour l’exploration de certains organes. La consultation pré anesthésique et les médicaments sédatifs sont pris en charge à la Clinique Internationale Hannibal.

Pourquoi choisir une coloscopie ?

 

C’est un examen de plus en plus souvent pratiqué, elle permet d’explorer l’intérieur du côlon, Peu confortable car elle explore une des parties les plus intimes du corps.
Indispensable dans le dépistage et le diagnostic :

• Du cancer.
• Devant l’apparition de symptômes comme une constipation rebelle.
• La présence de sang dans les selles ou l’apparition d’une anémie.

La coloscopie donne la possibilité de guérir les différents lésions et affections qui se manifestent dans le côlon. Actuellement c’est l’examen de référence le plus efficace pour mettre en évidence d’éventuelles anomalies.
Indispensable pour faire le diagnostic des maladies coliques et parfois pour les traiter. Sa réalisation nécessite une préparation soigneuse et impose certaines précautions.

L’endoscopie se fait en 2 examens : la coloscopie et la recto-sigmoïdoscopie.

La coloscopie :

C’est une technique de visualisation du côlon réalisée à l’aide d’un endoscope long et souple, équipé de fibres optiques, elle permet d’explorer l’intérieur du côlon mais aussi d’effectuer des prélèvements (une biopsies) de petits fragments de la paroi du côlon qui seront analysés en laboratoire.

L’appareil appelé endoscope (ou fibroscope) se présente sous la forme d’un tube souple et long dont le diamètre est inférieur à quelques mm. Ce tube contient des fibres optiques souples qui permettent au médecin de visualiser la partie du côlon située en avant de l’extrémité de l’endoscope.
L’appareil est équipé d’un petit canal qui permet d’introduire des instruments (pince, sonde de coagulation) pour procéder à la biopsie ou à l’ablation d’une éventuelle lésion colique. Le côlon doit être parfaitement vide et propre, ce qui exige une préparation spéciale avec une purge préalable

La recto-sigmoïdoscopie :

C’est un examen qui permet d’explorer l’intérieur du rectum et de la partie terminale du colon (le colon sigmoïde), à l’aide d’un appareil muni d’une caméra introduite par l’anus, c’est l’œil du médecin. La purge préalable consiste à un petit lavement évacuateur réalisé juste avant l’examen, qui dure en moyenne 5 minutes.

 

Appareillage

 

L’endoscope est composé d’un tube flexible ou sonde muni d’un système optique (source lumineuse et caméra) qui visualise et transmet l’image sur un écran d’ordinateur. Des extensions peuvent être couplées à l’endoscope comme les ciseaux et les pinces pour les biopsies durant l’examen ou les émetteurs d’ultrasons pour l’analyse de structure en dehors de la paroi de l’organe creux qui permet la visualisation en profondeur de certaines lésions (sondes échographiques).
Selon le type d’endoscopie à établir (endoscopie diagnostique ou opératoire), deux types de sondes sont généralement utilisées :

  • Sonde rigide et courte : exploration opératoire de la vessie, de la cavité abdominale ou des articulations pour effectuer des gestes thérapeutiques
  • Sonde souple et longue : exploration diagnostique du système respiratoire (bronches) et du système digestif pour visualiser les anomalies à l’intérieur de l’organe cible.